Siège social

Chambre d'agriculture
La flotille
3 rue Alcide Desmazures
BP 111 – 98845 Nouméa

Nos antennes

Suivi des élevages

Créé en 2010, le groupement de défense  sanitaire animal (GDS-A), a pour mission de fédérer les intervenants de la filière pour une gestion concertée des problématiques sanitaires des troupeaux. Il s’agit de permettre aux éleveurs d’accéder, sur l’ensemble du territoire, aux mêmes services de conseil et de gestion des problématiques sanitaires. Les actions du GDS sont la lutte contre la tique, l’identification du cheptel bovin et la maîtrise sanitaire de la reproduction.

Les partenaires du GDS-A : Syndicat des éleveurs, bovins, UPRA Bovine, DAVAR, province Sud, province Nord, province des Iles, GTV, IAC, OCEF, APICAN.

L'identification pérenne généralisée (IPG)

L’objectif de cette identification est de mettre à disposition des éleveurs un outil de gestion de leurs troupeaux. C’est aussi un outil de pilotage de la filière pour les décideurs du monde agricole. L’IPG est le moyen le plus efficace d’analyser sa production et de faire le suivi de ses naissances, filiations, entrées / sorties d’animaux. Le principe du double bouclage (« bouclage DAVAR ») a été retenu. La gestion des boucles et des informations liées à l’identification étant confiée au GDS-A. L’objectif est de proposer un système d’identification simple d’utilisation pour tous. En pratique, les éleveurs entrant dans le dispositif IPG doivent s’engager à mener deux actions majeures : identifier et notifier.

Mise enplace de l'dentification :

Un agent du GDS-A identifie et/ou recence les éleveur identifie les animaux adultes. Un registre de l’élevage est créé.

  • Les animaux identifiés et tatoués UPRA nés avant 2011 gardent le numéro attribué lors du tatouage. Depuis le 1er janvier 2011, le numérode de tatouage de l'UPRA est le même que celui des boucles à 10 chiffres servant à identifier le veau à sa naissance.
  • Les animaux identifiés et bouclés DAVAR depuis 2007 gardent leur identification.

Suvi du registre d'élevage :

Un seul document pour notifier tous les mouvements d'animaux.

  1. Les documents sont transmis au GDS-A qui le fait suivre :
    • à la DAVAR pour le paiement de la prime à la vache allaitante (le délai de notification par l'leveur est trimestriel),
    • à l'UPRA pour les animaux en sélection (le délai de notification par l'leveur est de 1 mois aprés la naissance).
  2. Les déclarations de naissances doivent contenir des informations précises (N° de boucles posées, sexe, naissance, type racial).

L’adhésion à l’IPG est basée sur une démarche volontaire de l’éleveur

La gestion de la lutte contre la tique

La priorité en matière de protection sanitaire  du cheptel bovin calédonien est la lutte contre la tique (Boophilus microplus). La lutte chimique ayant atteint ses limites, le GDS travaille à la mise en place d’une nouvelle stratégie, la lutte intégrée. Cette nouvelle méthode, au-delà des problématiques de production, s’inscrit clairement dans une démarche d’agriculture et de  développement durable. Avec le GDS-A, les professionnels de l’élevage sont désormais au centre du dispositif pour gérer au mieux cette problématique.

Les objectifs :

  • Pérenniser les dernières matières actives,
  • Introduire la lutte agronomique, 
  • Développer et organiser la lutte génétique (les races résistantes présentes en Nouvelle-Calédonie : Brahman, Droughmaster et Sénépol),
  • Favoriser l’émergence de nouvelles pratiques. Il s’agit de mettre en place un suivi individualisé des exploitations, afin de proposer, au cas par cas, des solutions que l’éleveur aura choisi avec son vétérinaire traitant et les partenaires de la filière (UPRA, Provinces).

Maîtrise sanitaire de la reproduction :

Le GDS-A accompagne les éleveurs pour la maîtrise des maladies impactant la fertilité et la fécondité. Les deux principales maladies ciblées sont la BVD et la Néosporose. Un plan épidémiologique est en cours de définition avec le Laboratoire de Nouvelle-Calédonie, les provinces et les vétérinaires privés en vue de :

  • augmenter la productivité des élevages touchés,
  • mettre à disposition des éleveurs un service de certification sanitaire des animaux lors des échanges commerciaux  de reproducteurs, génisses ...

Contacts

Chambre d’agriculture - Groupement de défense sanitaire animal (GDS-A)
Tél : 44 52 45
gds(at)canc.nc

 

Mentions légales | Plan du site    |  RSS